Sauter la navigation

crapauds

One Comment

  1. Je me laisse imaginer… La nuit qui tombe, ces morceaux de bois aux formes torturées se transforment en créatures démoniaques, tandis que d’autres émergent de l’eau, en reculant je fais craquer une brindille, trop tard, on m’a vue…


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :