Skip navigation

Publicités

One Comment

  1. Parfois ton regard sur le monde, celui qui lui suggère de suivre la pureté légère d’une ligne, croise le mien et transforme mon quotidien. Je me prends à essayer de deviner le portrait qui se cache dans une tache sur un mur. De retrouver dans les déchets qui débordent d’une benne abandonnée le fabuleux tableau abstrait que j’aimerais être capable de peindre. Parfois, il m’arrive de donner un sens à ce qui n’en a pas au yeux de certains.
    Crois-tu que la réalité ne pourrait-être que les sommes de nos interprétations du monde qu’on nous force à regarder toujours du même angle et de la même façon ?
    Tu nous suggères quotidiennement l’évidence simplifiée et clarifiée, combien n’y voit qu’une tentative illusoire de réduire le monde à peu de chose, à presque rien alors qu’il s’agit pour moi de l’ouvrir vers l’infini. Le pur rien n’est pas néant n’ayant plus rien à nous dire.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :