Sauter la navigation

One Comment

  1. Les lunes du passé dormant dans les ténèbres,
    Ayant ainsi perdu l’étreinte du soleil,
    Ne refléteront plus son éclat nonpareil ;
    Bien froid est leur silence, au fond des cieux funèbres.

    Lunes de l’avenir, qui pourrait vous décrire ?
    Vous avez pour couleur l’invisibilité,
    Nul ne vous voit planer par-dessus nos cités,
    Lunes de l’avenir, nous n’en pouvons rien dire.

    La lune du présent suffit à mon bonheur.
    Sa discrétion du jour et sa splendeur nocturne,
    Son lever, son coucher, sa danse avec Saturne
    Me font aimer beaucoup cet astre promeneur.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :