Sauter la navigation

la nuit remue

Publicités

2 Comments

  1. La joie… s’est l’épanouissement de l’être, alors comment deviendrait elle brulure ? 😦

  2. La douloureuse (ou chaleureuse..) brûlure de la joie, ça existe!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :